• 1

Une oreille chacun en matinée de la Fiesta Campera du Centre Français de Tauromachie...

Visuel FC CFT 270620C'est dans les installations du Mas du Sire, à Quissac, que le Centre Français de Tauromachie avait choisi d'organiser sa première Fiesta Campera post-Covid. Au programme, deux novillos locaux de la maison Barcelo en apéritif puis, après le repas, une tienta de vaches de la ganaderia Pagès-Mailhan.

Seuvrés de toros depuis des mois maintenant, les aficionados avaient répondu présents à l'invitation du Président Christian LeSur, très fier d'appeler à se présenter dans le ruedo sous un soleil de plomb les élèves du Centre et leurs professeurs, auxquels s'était joint un "invité d'honneur" bien particulier en la personne d'un désormais ancien de l'école, "El Rafi".
Puis ce fut au tour de deux des espoirs du CFT de s'exprimer face à deux astados, piqués pour la circonstance par Mathias Forestier.

Nino Julian a obtenu une oreille de son novillo, noble et sans mauvaises manières, sorti néanmoins trop diminué de sa rencontre avec le lancier. On retiendra particulièrement le final lors duquel le jeune nîmois s'imposera dans la querencia de son adversaire avec courage et détermination. Une entière un poil tombée au premier essai.
Le novillo dévolu à Clément Hargous manquait également de force, mais, toréé à mi-hauteur intelligemment en début de faena, il fit preuve d'une belle noblesse et de classe dans ses embestidas. A noter la belle réception par delantales et le final engagé par manoletinas dans les tablas. Oreille après deux assauts.

Laurent Deloye ElTico


Voir le reportage photographique : ElTico